URL CURRENThttp://rci.10gitallab.org/infos/justice/lancien-procureur-de-pointe-pitre-vise-par-des-perquisitions RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

L'ancien procureur de Pointe-à-Pitre visé par des perquisitions

L’ancien procureur de Guadeloupe, Jean-Michel Prêtre dans le collimateur de la Justice de Nice. Son bureau et son domicile ont été perquisitionnés par les services spécifiques de la magistrature. En cause, des soupçons concernant la succession d’un hôtel de luxe sous administration depuis 2013. Les enquêteurs cherchent à savoir quel rôle il a pu jouer dans cette transaction de plusieurs millions d’euros.
Par Rinsy Xieng/AFP
Par Rinsy Xieng/AFP
Image
Jean-Michel Prêtre, ex procureur de Pàp
légende image principale
Jean-Michel Prêtre, ex procureur de Pàp

Le bureau et le domicile de Jean-Michel Prêtre, ancien procureur de Pointe-à-pitre, juste avant Xavier Bonhomme et Guy Etienne, ont été perquisitionnés dans le cadre d'une enquête sur la succession de l'hôtel Negresco. L’intéressé n'a pas démenti l'information, renvoyant la presse vers le parquet national financier, qui s'est de son côté contenté de déclarer que "des actes ont été menés dans le cadre d'une information judiciaire ouverte contre X". L'avenir de ce palace, l’un des plus connus au monde et dont la propriétaire nonagénaire est sous tutelle, fait l'objet de multiples convoitises, manœuvres et conflits.

En poste en Guadeloupe jusqu'à 2011

Les enquêteurs cherchent à savoir si le procureur, qui a exercé en Guadeloupe sept ans avant d'être muté en 2011 dans le sud, aurait pu, en saisissant le tribunal de commerce en 2017, avoir outrepassé ses pouvoirs voire favorisé un candidat repreneur. Il faut savoir que l'hôtel, cinq étoiles est géré par une administratrice judiciaire. C'est le procureur de Nice lui-même qui avait encouragé la sauvegarde de l'établissement. 

Un bien convoité à plus de 300 millions d'euros

Un autre administrateur spécialiste d'histoire de l'art, est lui mis en examen dans ce dossier pour abus de faiblesse. Revenu à une situation confortablement bénéficiaire alors qu'il tournait à perte il y a sept ans, le Negresco est le dernier palace familial de l'Hexagone resté sous pavillon français. En raison de sa renommée, il pourrait valoir entre 300 millions et 400 millions d'euros sans compter les œuvres d’art à l’intérieur.

 

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également